Ashtanga Yoga

Dans cet article , vous allez premièrement découvrir l'Ashtanga Yoga, sa place par rapport au yoga Sutras, son histoire, ses caractéristiques.

Ensuite, vous découvrirez les conseils pour bien pratiquer l'Ashtanga Yoga, les lieux et les grands noms du Yoga Ashtanga.

Pour finir, nous vous donnons quelques bonnes adresses pour pratiquer.

Un aperçu de 20 min Ashtanga Yoga

Qu'est ce que l'Ashtanga Yoga ?

L'ashtanga yoga signifie « Yoga des 8 membres », en référence aux yoga sutras (texte ancien, classique et influent écrit il y a environ 2000 ans). Le but primordial du Yoga est de rechercher une expérience de vie qui est absente de la souffrance. Le yoga est une donc une pratique traditionnelle, une philosophie de vie qui développe la santé et la spiritualité et un état d'être.

L'ashtanga vinyasa yoga est une forme de yoga dynamique établie en un système de postures reliées par la respiration. Ce système dérivé des enseignements de Sri T. Krishnamacharya (appelé père du Yoga moderne) a été démocratisé par Sri P. Jois et systématisé en 6 séries de postures, de difficultés croissantes.

Dans la 1ère série, appelée Yoga Cikitsā, ou Yoga Thérapie,les postures, le placement de la respiration et la concentration agissent sur les différents organes et fonctions du corps de manière méthodique.

Le résultat de la pratique permet une circulation sanguine améliorée, un corps léger et fort avec un esprit calme et apaisé. L’Ashtanga Yoga développe de façon équilibrée la force, la souplesse, de l’équilibre et l’endurance.

La pratique régulière des différentes postures amène également une meilleure conscience du corps, un équilibre mental et développe la concentration.

Ashtanga Yoga - Un texte Ancien

L’Ashtanga Yoga a été décrit dans le texte traditionnel (Yoga Sutras) écrit par Patañjali (reconnu comme l’auteur des Yoga Sutras ). La pratique Ashtanga Yoga, a elle été défini avec un ensemble de postures, associé aux respirations, par le maître Pattabhi Jois.

A propos des yoga sutras

Pour commencer , les Yoga Sutras de Patañjli décrivent le système Ashtanga Yoga, le yoga aux huit membres ou piliers. Ce texte explique les étapes nécessaires :  yamas, niyamas, pratique posturale (asana), pranayama (pratique de respirations), etc.

L’Ashtanga Vinyasa Yoga, enseigné par Sri K Patthabhi Jois, comporte 6 séries de postures, de plus en plus difficiles, qui peut paraitre éloigné des Yoga Sutras. Les yoga sutras ne contiennent en effet aucune description des postures, ni de l’enchainement de celle-ci par la respiration (ce qui est le fondement des séries d’Ashtanga).

Mais alors, ce sont 2 systèmes complètement différents ?

Et bien non, ce ne sont en réalité qu’un tout, avec les yoga sutras, la théorie, et de l’autre la pratique.

De la même manière, on pourrait comparer cela à la langue française, vous avez d’un coté la théorie : orthographe, grammaire, conjugaison  … et de l’autre, la pratique pour apprendre le français : la lecture et l’écriture et le parler.

A propos de Yoga Korunta

Comment pourrait-on apprendre le français sans le lire, le parler et l’écrire. Pour apprendre vraiment quelque chose, il faut le pratiquer, c’est tout l’enseignement des yoga sutras, il faut aussi pratiquer pour comprendre. Et la méthode Ashtanga vinyasa Yoga serait à l’origine contenu dans un et même texte « Yoga Korunta », qui contenait selon le maître Krishnamacharya, à la fois, les yoga sutras, son commentaire et les séries d’Ashtanga Yoga. La philosophie du yoga va de paire avec l’enseignement du système de pratique physique et de la respiration. Les pratique des postures, sans le contrôle du souffle, sans la philosophie derrière est incomplète.

Je précise, encore en comparant au Français, que les séries d’Ashtanga yoga doivent être considérées comme une pratique, mais bien sûr, elle n’est ni la seule, ni exhaustive, ni excluante. C’est-à-dire que cette pratique physique ne se suffit pas (on peut l’enrichir par des pratiques de pranayama, de mantra, de lecture de texte sacrée, de méditation assises …), les postures et la description des enchaînements n’est pas la seule ou la « vraie » ou « l’unique », les autres pratique posturales ont aussi leur intérêt, et peuvent compléter une pratique d’ashtanga.

Lorsqu’on pratique l’Ashtanga, la pratique est exigeant, donc il est préférable de s’y tenir . Un peu comme si on souhaite apprendre de la musique, on commence par apprendre le violon, si au bout de 6 moi , on change d’instrument pour de la flute , puis encore 6 mois après pour du piano, on ira pas jusqu’au bout de l’enseignement.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant

Nouveau commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation des Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent notamment d'actualiser votre panier et de sécuriser votre connexion. Plus d'informations