Notre blog
Alimentation du Yogi

Alimentation du Yogi

September 16th 2019

L’alimentation du Yogi

Le Yoga aide à être à l’écoute de son corps, et avec le temps et la pratique, il rend aussi plus sensible à d’autres aspects de la vie. L’alimentation a un rôle majeur sur la santé du corps, mais aussi sur notre mental. La Bhagavad-Gita (livre de référence du yoga), l’ayurveda (médecine indienne), et d’autres texte du yoga nous parle de « Mitahara », c’est-à-dire un régime yogique modéré, et donne des indications sur comment la nourriture peut influencer non seulement la pratique du yoga, mais aussi toutes les autres activités et même notre mental.

Le yoga n’est pas une voie stricte. Chaque personne doit trouver son propre équilibre par rapport à soi-même, mais aussi par rapport à son environnement, sa culture, sa santé... Il ne faut jamais être dans le jugement de bien ou mal, ou penser qu’un régime est « supérieur » à un autre, chacun fait ses choix avec ce dont il dispose (en termes de connaissances et en termes de nourriture disponible) .

Je vais ici vous donner quelques notions et directions issus des traditions du yoga et de l’ayurveda.

Manger moins

Aujourd’hui, la nourriture est en surabondance et les problèmes liés à l’obésité n’ont jamais été aussi élevés. Ce qui nous maintient en vie nous rend aussi malade. « Nous n’avons pas seulement oublié ce qu’était la frugalité, nous l’avons complètement abandonnée » (Sharat Jois, « Ageless »)

Le « yoga Rahasya » de Nathamuni dit qu’il faut limiter la quantité de nourriture, surtout lorsqu’on fait face à des blocages énergétiques (les granthis). Pour les méthodes de respirations (pranayama), ce texte nous dit aussi qu’elles sont plus efficaces avec un apport en nourriture réduit.

Manger moins aide aussi à vivre plus longtemps. Du point de vue du yoga et de l’ayurveda, la digestion est dû à la combustion des aliments, une sorte de feu intérieur, appelé Agni (ou Jathragni). La digestion consomme énormément d’énergie dans le corps, trop manger va surcharger ce feu intérieur, rendre la digestion difficile et fatiguer le corps. Autant il peut être difficile de changer ses habitudes alimentaires, autant réduire ses quantités est plus facile.

L’idéal serait de ne manger pas plus de 80% pour laisser de l’espace dans l’estomac pour la digestion. Certains textes yoga recommandent même de laisser la moitié de l’estomac vide.

Manger à certaines heures

De même, ce feu laissé au repos toute la nuit est presque éteint le matin. De la même façon que si vous mettez trop de bois dans un feu presque éteint, il aura du mal à repartir, si vous n’en mettez pas assez, il peut s’éteindre, votre feu intérieur est pareil.

Le matin, il est préférable de prendre un petit déjeuner léger, fait de fruit de saisons. Personnellement, je mange assez tard après ma pratique du matin, ce qui laisse 12-14h à l’estomac pour se reposer, ensuite je mange assez léger (parfois juste un thé et des fruits, parfois un peu de flocons d’avoine avec 1 yaourt et fruit).

Le repas du midi devrait être le plus copieux. Toujours selon l’ayurveda, c’est le temps de Pitta (élément feu), notre feu digestif est au plus fort et c’est le moment le plus propice pour recevoir de la nourriture. Mais repas copieux ne veut pas dire qu’il faut trop manger non plus.Le repas du soir devra être plus léger et se terminer au moins 2h avant l’heure du coucher.

Exemple : une entrée simple, en ce moment, je mange souvent melon ou salade de tomates ou salade verte avec quelques graines. Riz+lentilles corail (« dahl »), ou pâtes.

Il n’est pas conseillé en yoga de manger plus de 3 fois par jour. Manger trop souvent entraîne que la nourriture presque digéré et non digéré se retrouve mélangés dans l’estomac, et cela créerait du poison (ama). De plus, l’estomac n’aurait jamais le temps de se reposer, et donc notre énergie serait utilisée à digérer toute la journée. Or en yoga, il est souhaitable que cette énergie soit utilisée pour la pratique ou les activités quotidiennes.

Les choix alimentaires

Voilà un point qui peut soulever beaucoup de débat. Ici, je vous livre ce que les texte du yoga et de l’ayurveda recommande.

En ayurveda, les maladies proviendraient d’une mauvaise digestion des aliments, de la même manière, les anciens textes du yoga (upanishad), considère qu’une nourriture malsains est l’une des 7 causes des maladie. Donc le yogi veillera à ce que ses choix soient fait pour faciliter la digestion.

1)Manger local et selon sa culture

Manger suivant notre tradition et selon notre environnement va favoriser la digestion. Notre corps s’est adapté depuis des générations à un certains types de nourriture, selon là où vivaient nos ancêtres, donc inutile d’adopter un régime qui vient de l’autre bout du monde. Si un régime convient à certains types de population, cela ne veut pas dire qu’il convient à tout le monde.

La répartition de la nourriture telle que souvent évoqué dans notre société ( protéine, glucides, lipides), n’est pas mentionné en yoga, et cela est complètement libre à chacun en fonction de son mode de vie, de ses préférences ou de ses besoins et possibilités.

Varier votre alimentation selon les saisons, en adoptant un régime local, et en prenant ce que la nature peut nous offrir.

2) Nourriture sattvique

Il y a dans la nature trois qualités d’aliments (appelés « Gunas ») : Sattvique, Rajasique et Tamasique. Ces 3 qualités sont aussi des qualités de notre mental, comportement….

Sattva : pureté, légèreté, harmonie

Rajas : passion, colère, agitation

Tamas : paresse,inertie, ignorance

Selon l’adage, on est ce que l’on mange. Le yogi veut tendre vers « Sattva », donc il doit privilégier la nourriture sattvique elle est plus légère, calmante, pleine d’énergie. Ce sont les aliments : fruits, légumes et légumineuses, ghee (beurre clarifié*), lait (d’origine biologique), noix et graines.

La nourriture rajasique doit être modérée, car elle apporte agressivité, passion, égo... Ce sont les excitants tels que le café, l’alcool, le chocolat le saumon, le thon, les œufs, le sucre

La nourriture tamasique doit être évité autant que possible : ce sont les aliments les plus transformés.

Un régime déséquilibré « rajasique », avec excès de café, thé ou alcool rendra la personne coléreuse, agitée et passionnée. Un régime déséquilibré « tamasique », avec trop de viande, produits laitiers (fromage, yaourts..), produits industriels rendra la personne léthargique, fatiguée, ignorante.

3) Végétarien

Dans la tradition du yoga, le régime est végétarien pour plusieurs raisons. J’énonce ici les principales. Encore une fois, chacun fait ses choix en fonction de ce qu’il peut, de ce qu’il veut, de ses contraintes etc…

1)      Le fait de tuer et de manger un animal qui a eu des émotions, une mémoire, des sentiments est contraire au principe Ahimsa (non-violence). Il faut éviter de manger un animal qui a eu des conditions d’élevage difficiles et qui a souffert.

2)      Selon l’Ayurveda, la qualité de la nourriture doit être sattvique. La viande, elle, est rajasique, ce qui engendre agitation et léthargie.

3)      Les méthodes d’élevage ainsi que les médicaments et produits chimiques donnés aux animaux rendent la viande moins bonne à la santé.

4)      La viande est plus difficile à digérer.

Toutefois, il y a plein de raisons de consommer ou non de la viande…Peu importe que vous consommiez de la nourriture tamasique, rajasique et sattvique, il faut juste accepter les coté « tamas et rajas »), et tenter de faire de son mieux.

 Faites simplement vos choix consciemment, et choisissez si vous devez manger de la viande, une viande de bonne qualité et de préférence à consommer le midi plutôt que le soir (car la digestion est plus difficile)

Il y a aussi des aliments que l’ayurveda recommande.  Dans les « top » aliments, on trouve :

-          Les légumes qui poussent au dessus du sol (légumes verts, aubergines, courges/courgettes..) sont de nature sattavique

-          Le riz ( et l’eau du riz)

-          Le lait (seulement d’origine biologique et si on est tolérant au lactose)

-          Le ghee *

-          Cornichon et autre légumes fermentés (pour leur apport en bactéries)

-          Epices

 

Coté boisson, En ayurveda,il est recommandé de boire de l’eau tiède ( pour aider Agni).

  

Je voulais aussi vous parler du jeûne mais je crois que cela fera parti de mon prochain article 

411 vues
aimé

Laisser un commentaire

Merci de vous connecter pour laisser un commentaire

Instagram

Partagez vos photos avec nous #maboutiqueyoga